Sexologie

« La thérapie sexofonctionnelle a pour but de répondre aux demandes des patients. Elle offre des moyens concrets pour aider les gens à améliorer leur vie sexuelle sur les plans personnel, relationnel et social. »

« Elle met l’accent sur le développement du potentiel sexuel de la personne, l’harmonisation sexuelle du couple et la responsabilisation sociale des individus.

Les désordres soignés au moyen de la thérapie sexofonctionnelle incluent les dysfonctions sexuelles, la baisse de désir sexuel, les problèmes d’identité sexuelle, les troubles d’orientation sexuelle, les traumatismes sexuels, la délinquance sexuelle et les paraphilies. »

Source: Sexofonctionnelle

 

Sans titre-2

Rien dans la conscience qui ne passe d’abord par les sens.

- Saint-Thomas D'aquin

 

Consulter: Pour quelle raison?

 

Les dysfonctions sexuelles:

  • le vaginisme

    Spasme involontaire, répété ou persistant, de la musculature du tiers externe du vagin, perturbant les rapports sexuels. De manière plus générale, les femmes parleront d’impossibilité à la pénétration.

  • la dyspareunie

    elle se caractérise principalement par une douleur intense lors de la pénétration. Définition du DSM-IV-TR: « Douleur génitale persistante ou répétée, associée aux rapports sexuels chez l’homme ou chez la femme ».

  • le trouble de l'érection

    Il est définit comme étant l’incapacité persistante ou répétée d’atteindre ou de maintenir une érection suffisante jusqu’à la complétion de l’acte sexuel.

  • l'éjaculation prématurée

    La caractéristique principale de l’éjaculation prématurée est l’apparition persistante et récurrente de l’éjaculation avec une stimulation sexuelle minimale avant ou juste après la pénétration et avant que la personne ne le souhaite.

  • l'anéjaculation

    L’anéjaculation ainsi que l’éjaculation retardée sont incluses dans les anorgasmies. Le patient ne peut finir le rapport sexuel par une éjaculation, un orgasme malgré toutes les stimulations adéquates, und ésir, une excitation et une érection normale. C’est l’absence d’orgasme (et non l’absence d’éjaculation) qui permet, au mieux, de poser le diagnostic d’anéjaculation et de différencier ainsi l’anéjaculation de l’éjaculation rétrograde (dans la vessie) dont la cause est exclusivement organique.

  • le désir sexuel hypoactif (perte, absence de désir sexuel)

    Le désir est un phénomène complexe et multifactoriel qui implique plusieurs dimensions (cognitives, interpersonnelles et relationnelles, comportementales et biologiques). En général, on définit le désir sexuel par la présence de fantasmes, de facteurs cognitifs, interpersonnels, sexuels, comportementaux, biologiques et hormonaux qui, réunis, favorisent l’apparition du désir d’avoir des activités sexuelles.

  • la dysfonction orgasmique chez la femme

    Il existe un délai ou une absence persistante et récurrente d’orgasme à la suite d’une phase d’excitation sexuelle normale.

 

 

Obsessions et compulsions sexuelles:

  • hypersexualité et paraphilies

    Elles se caractérisent par des obsessions et des compulsions sexuelles que le sujet ne parvient pas à maîtriser. Les obsessions sexuelles peuvent être définies par des pensées sexuelles récurrentes et persistantes qui sont ressenties comme intrusives et inappropriées et entraînent une anxiété et/ou une détresse importante. Les compulsions sexuelles sont des élans irrésistibles à commettre des actes sexuels inappropriés. Ils peuvent être inappropriés par leur fréquence mais non pas par leur nature…on parle alors d’hypersexualité. Aussi, ils peuvent être inappropriés par leur nature…on parle alors de paraphilies. Parfois, les deux composantes sont présentes. Le passage à l’acte entraînant un très bref soulagement mais étant généralement suivi de culpabilité.

Sources:

American Psychiatric Association. (2000). DSM-IV-TR: Diagnostic and statistical manual of mental disorders, text revision 4th edition. Washington, DC: American Psychiatric Press.
Aubin, S., de Carufel, F., de Sutter, P., Jarrousse, N. & Trudel, G., sous la direction de Poudat, F.-X. (2011). Sexualité, couple et TCC. Les difficultés sexuelles (volume 1).Collection « Pratiques en psychothérapie ».